La diplomatie féministe

L’égalité entre les femmes et les hommes est une priorité de la France. Avec la diplomatie féministe, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères porte à l’international cet engagement.

Notre engagement concerne tous les domaines : protection et promotion des droits, réduction des inégalités, participation aux processus de décision, paix et sécurité, enjeux climatiques et développement durable, enjeux culturels et économiques.

Crises humanitaires, guerres, changement climatique, pauvreté, discriminations, violences sexuelles et fondées sur le genre, obstacles aux droits… dans ces réalités, les femmes et les filles sont toujours les premières victimes.

Face à ce constat, la France agit.

La diplomatie féministe française s’engage pour permettre aux femmes et aux filles d’exercer leurs droits et libertés fondamentales. Elle s’engage pour leur permettre de participer pleinement à la vie politique, économique, sociale du pays. Elle s’engage pour leur permettre d’être sur un pied d’égalité avec les hommes et les garçons.

Nos objectifs sont ambitieux : à l’horizon 2025, 75 % des projets financés dans le cadre de notre coopération pour le développement favoriseront l’égalité de genre et 20% y seront dédiés.

Les femmes et les filles sont des actrices indispensables de la transformation, du progrès social et de la paix.

Une action locale

Nous faisons des droits des femmes et des filles un enjeu du dialogue politique avec nos partenaires.

Nos ambassades mènent sur le terrain des actions innovantes ayant un impact rapide et visible en faveur de l’égalité femmes-hommes en co-partenariat et au bénéfice des populations locales. Elles sont notamment financées par le Fonds de solidarité pour les projets innovants (FSPI).

Un deuxième fonds est spécifiquement dédié aux organisations féministes des pays partenaires de la France : le Fonds de soutien aux organisations féministes (FSOF). Depuis 2020, ce fonds a financé plus de 1 000 associations pour un montant de plus de 120 millions euros.

Une action globale

La France agit et plaide en faveur des droits des femmes et des filles aux Nations Unies, à l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et dans toutes les enceintes multilatérales.

A l’ONU, nous travaillons en faveur des résolutions « Femmes, paix et sécurité) au Conseil de sécurité des Nations Unies. Nous finançons des actions de terrain, avec ONU Femmes et le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP).

Au sein de l’OIF, nous finançons des programmes tels que « La Francophonie avec Elles », pour renforcer l’autonomisation économique et sociale des femmes.

Enfin, avec le Conseil de l’Europe, nous promouvons l’adoption universelle de la Convention du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique (Convention d’Istanbul).

Prix Simone Veil de la République française pour l’égalité femmes-hommes

Le Prix Simone Veil de la République française distingue une personnalité ou un collectif, sans considération de nationalité, qui œuvre dans le monde en faveur de l’égalité femmes-hommes et de l’amélioration de la condition des femmes et des filles. Créé en 2019 sous l’impulsion du président de la République, il est décerné, tous les ans, à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes (8 mars).

Le 8 mars 2024, suivez en direct la cérémonie de remise.

Découvrez aussi l’initiative Marianne en photos !

Dernière modification : 08/03/2024

Haut de page