Tournée du musicien Eric John Kaiser en Louisiane [en]

Musicien franco-américain Eric John Kaiser nous parle dans un interview exclusif de son nouveau album Idaho et sa tournée en mars de notre état.

Nous vous invitons à lire l’interview et de visitez son site Internet, http://www.ericjohnkaiser.com/, pour écouter la musique et chercher les dates pour le rencontrer en personne.

PNG

Vous vous appelez Eric John Kaiser, c’est pas très français ?

En fait mon vrai nom est "Jean-Pierre Baguette" mais cela ne sonne pas aussi bien qu’Eric John Kaiser.... Plus sérieusement, j’ai passé la plus grande partie de ma vie à Paris mais mes grand parents étaient alsaciens, d’où mon nom de famille "Kaiser" à consonance germanique. De l’autre côté de la famille, ma mère est américaine et "John" est le nom de mon grand père maternelle.

Vous vivez à Portland, est-ce que vous trouvez qu’il y a des similarités entre la Louisiane et l’Orégon ?

Pas tellement. Au niveau du climat déjà cela semble très différent. Ici il pleut beaucoup et ce n’est pas les même température. Par ailleurs culturellement, je pense qu’il y a également de nombreuses différences.

L’Oregon est un état encore assez jeune des Etats-Unis. C’est un peu la dernière frontière de l’Ouest, un pays de pionniers. Tout y est nouveau. La Louisiane a l’opposé semble avoir un passé prestigieux et une histoires plus riche avec des influences très diverses.

A l’opposé de Portland et de l’Orégon, l’héritage musical de la Louisiane est également plus ancien et éclatant. C’est pour cela que c’est toujours un plaisir de venir découvrir toute cette richesse.

Quels sont vos inspirations pour l’écriture et la composition de vos chansons ?

Principalement les voyages et les rencontres. J’ai une grande admiration pour les "singer songwriter" américains. Cet art de pouvoir raconter une histoire, une guitare à la main et de réussir à capter l’attention des gens.

Depuis 2006, j’ai la chance de beaucoup tourner sur la Côte Ouest, dans l’Idaho, le Montana, au Canada et en Louisiane. Je m’inspire souvent de ces aventures et des personnes que je rencontre sur la route. Ma source d’inspiration est souvent ancré dans la réalité. Dans l’absurdité de la vie. J’essaies à mon humble manière de donner un sens à tout cela.

En même temps musicalement, j’ai toujours aimé le blues et le "rythm blues". J’essaies d’ajouter une dose de "groove" dans ce que je fais. Je trouve qu’aux Etats-Unis dans la musique populaire, ce mélange entre les mélodies, les histoires et un certain groove est souvent très réussi. Cela fait parti de la culture ici. Du folklore. Une grande partie de ce "groove" prends d’ailleurs racine à la Nouvelle Orléans et en Louisiane. Un des berceau du blues.

A côté de cela, depuis que je vis aux USA, j’ai redécouvert avec plaisir les grands noms de la chanson française comme Charles Aznavour, Jacques Brel ou Brassens. J’admire leur amour des mots. C’est aussi une partie de moi et mon identité que je ne veux pas perdre. J’essaies donc de faire un mélange de tout cela. Un melting pop !

Le titre de votre nouveau CD est “Idaho”. La culture américaine a une idée de ce que représente l’Etat de l’Idaho. Etant franco-américain, pourquoi avoir appellé votre CD du nom de cet Etat ?

Je suis allé m’isoler pendant quelques temps dans un vieil hotel (Le Riverside Inn) à Lava Hot Springs en plein milieu de l’Idaho. C’est un hotel de "cowboys" implanté sur des sources d’eaux chaudes. Le matin j’écrivais des chansons et l’après midi j’allais me balader dans ces magnifiques grands espaces de l’Ouest américain. J’adore me perdre dans ces grandes étendues. C’est tellement l’opposé de Paris, ma ville natale.

Logiquement, la plupart des chansons étant écrites là-bas, j’ai appelé l’album "Idaho". Un peu comme un carnet de voyage.

Quelles sont vos attentes pour votre deuxième tournée en Louisiane ?

Ce sera en fait ma troisième tournée en Louisiane. J’ai vraiment hâte de revenir. J’ai l’impression qu’à chaque fois je découvre quelque chose de nouveau. Que ce soit musicalement, historiquement ou culinairement. C’est tellement un état unique aux USA. Un puit sans fond.

Il y a aussi un héritage français encore très fort. C’est un peu comme rendre visite à des cousins français d’Amérique ! Musicalement, j’ai également hâte de partager la scène avec des groupes locaux comme les "Lost Bayou Ramblers", "La Récolte Band", "Russell Welch Hot Quartet" et "Meschiya Lake". Il y a tellement de talents et un son unique à la Louisiane, que l’on ne retrouve qu’ici. C’est une chance pour moi de pouvoir revenir et de me replonger dans votre culture. J’en suis très reconnaissant.

J’espère que les gens apprécieront ma musique et les chansons de mon nouvel album "Idaho". Un de mes rêves de musiciens est un jour d’enregistrer un album à la Nouvelle Orléans... affaire à suivre donc. Merci pour tout et au plaisir de vous revoir très bientôt.

PNG

Trouver plus d’info, visitez BeFrench.org ou son site Internet ericjohnkaiser.com

Dernière modification : 21/03/2015

Haut de page