Ma Francophonie NOLA : Projet de récits numériques des étudiants gradués du programme de Français à l’université Tulane [en]

Et si l’endroit où nous apprenons une langue influençait profondément notre rapport à elle ? C’est ce que souhaitent explorer les étudiants gradués du programme de français de l’Université de Tulane.
Lauréats du prestigieux concours national ‘France on Campus’, ils espèrent inviter les membres de diverses communautés de la Nouvelle-Orléans à considérer l’influence qu’a sur la formation identitaire le fait d’apprendre le français dans une ville si singulière. Cette réflexion se fera notamment au travers de courtes vidéos qui feront l’objet d’une séance publique de visionnage le 20 avril.

JPEG

Les origines de la ville de La Nouvelle-Orléans remontent à sa création en tant que colonie européenne. Depuis cette époque, La Nouvelle-Orléans n’a cessé de se développer, aussi bien au niveau culturel que linguistique. Les interactions historiques qui y prirent place au cours des derniers siècles entre diverses communautés religieuses, nationales et ethniques favorisèrent le développement d’expressions culturelles qui continuent de définir la ville trois cents ans après sa fondation. Soutenue économiquement par le tourisme local, national et international, La Nouvelle-Orléans maintient sa renommée comme elle maintient son imaginaire collectif : au travers de récits. Les arts visuels, les performances, la musique, et les traditions orales qui s’y multiplient créent un double espace de confrontation et d’affirmation dans lequel de multiples formes d’identité, réelles ou perçues comme telles, interagissent.

Puisque nous considérons que les différentes façons dont nous construisons, définissons et pensons l’identité sont inextricablement liées aux endroits et aux lieux dans lesquels nous le faisons, nous comptons demander à nos élèves de créer une réponse numérique à la question suivante : qu’est-ce que cela veut dire d’apprendre le français à La Nouvelle-Orléans ? Cette demande réitère l’importance et le pouvoir intrinsèque des récits. Elle sous-entend que chaque histoire personnelle est essentielle à l’identification et à la communication entre différentes communautés, générations et traditions raciales, culturelles, nationales et socio-économiques. Cette question nous permet également de revendiquer la position exceptionnelle de La Nouvelle-Orléans en termes de persistance de la langue française et d’influence de cultures francophones.

Les organisateurs du projet souhaitent inviter l’ensemble des étudiants, professeurs et
employés de l’université de Tulane, mais aussi la communauté de façon plus générale, à
prendre part à une conversation et à une réflexion au sujet des différentes façons dont les étudiants interagissent avec le français et avec la culture francophone de La Nouvelle-Orléans. Nous souhaitons également faire réfléchir les participants quant aux significations qu’ils donnent à ces interactions. En invitant les étudiants à considérer l’identité en relation avec la langue et l’endroit géographique, notre projet de récits numériques « Ma Francophonie NOLA  » leur fournit une plateforme à partir de laquelle ils peuvent produire de nouvelles subjectivités.

Les vidéos participantes seront partagées avec le public à l’occasion d’une séance de visionnage le 20 avril, et seront disponibles sur la page Facebook de notre projet. Les vidéos seront ainsi accessibles à tous, partout dans le monde, et chacun pourra se confronter à des perspectives authentiques venant d’étudiants de La Nouvelle-Orléans.

Dernière modification : 21/02/2018

Haut de page