Coopération éducative Antilles –Louisiane : séjour linguistique et culturel des collégiens de Guadeloupe à Bâton Rouge

Du 20 au 26 février 2018, une quinzaine de collégiens et deux de leurs enseignantes de l’établissement St John Perse des Abymes en Guadeloupe ont été accueillis à Bâton Rouge dans le cadre d’un séjour linguistique et culturel.

Cette visite a été organisée par Mme Jeanlys, enseignante de l’académie de Guadeloupe, en poste à Mc Kinley Middle School, Bâton Rouge depuis août 2016. Professeure de français de langue étrangère dans son établissement, cette collègue est également en charge, dans le cadre du programme Jules Verne dont elle bénéficie, de favoriser et de développer les projets de partenariat et d’échanges (virtuels et physiques) entre élèves et établissements en lien avec la Délégation académique aux relations européennes, internationales et à la coopération (Dareic) de l’académie de Guadeloupe et les services éducatifs et culturels de notre Consulat.

Cette visite est l’aboutissement de plusieurs mois d’échanges entre les deux classes et de nombreux autres partenariats sont en cours entre établissements guadeloupéens et louisianais à l’initiative de Mme Jeanlys.

Notre consulat fut à l’initiative en 2016 des signatures de deux accords de coopération avec les académies de la Martinique et de Guadeloupe en vue de favoriser les échanges et les partenariats dans le domaine éducatif et culturel.
En novembre 2016 c’est une délégation louisianaise qui avait été accueillie dans nos Départements Français des Amériques (DFA). Le recteur de l’Académie de Guadeloupe, M. Camille Galap accompagné d’une importante délégation de responsables de l’académie, avaient fait le déplacement par la suite en Louisiane quelques mois plus tard pour appuyer et renforcer ces projets d’échanges à tous les niveaux (scolaires, universitaires...)

Placés en immersion dans les familles d’accueil à Bâton Rouge, les élèves de l’île aux belles eaux qui bénéficient d’un programme bi-langues dans leur collège Saint-John Perse ont ainsi eu tout le loisir de pratiquer leur anglais. Les collégiens de la capitale louisianaise qui se sont mêlés aux visites durant la semaine ont eux aussi pu pratiquer leur français. Ils ont eu plaisir à faire découvrir leur Louisiane grâce à un programme élaboré sur mesure.

Parmi les évènements marquants, les collégiens retiendront certainement l’accueil chaleureux reçu à Mc Kinley Middle School par toute la communauté éducative, la rencontre avec M. Vincent Sciama, Consul général de France en Louisiane au Old State Capitol de Bâton Rouge à l’occasion du vernissage d’une exposition pour les 50 ans du Codofil, les rencontres avec les élèves et les professeurs Codofil (dont certains originaires de Guadeloupe) dans les écoles d’immersion de Bâton Rouge, sans oublier la rencontre passionnante, chargée d’ histoire, avec M. Ibrahim Seck sur la plantation Whitney au cœur du pays créole louisianais (voir photos).

Associés aux nombreux projets d’échanges et aux appariements d’établissements, les séjours physiques, plus difficiles à financer et à organiser, commencent cependant à se mettre en place. Au mois d’avril 2016, c’est une classe de primaire d’une école du Lamentin en Martinique qui avait été accueillie à Lafayette à l’école de Myrtle Place au moment du Festival International auquel ils avaient activement participé. Les jeunes louisianais avaient rejoint leurs camarades martiniquais l’année suivante pour un séjour croisé. Dans quelques semaines, c’est une classe de collège des Trois Ilets en Martinique qui sera accueillie à la Nouvelles Orléans dans le cadre d’un partenariat avec l’école bilingue.

Le Consulat général de France à la Nouvelle Orléans continuera ainsi d’apporter son soutien au développement des partenariats éducatifs et culturels entre ces territoires. L’objectif et de tisser des liens pérennes entre les communautés. Au-delà de la proximité géographique et l’appartenance à un même espace régional, la Louisiane partage des réalités multiples avec nos territoires ultramarins. Ces réalités témoignent d’une histoire commune, riche, complexe et passionnée qui entrent pleinement en résonance avec nos commémorations du tricentenaire de la Nouvelle Orléans.

Dernière modification : 07/03/2018

Haut de page