Convention entre l’Université d’Etat de Louisiane et l’Ambassade de France

CONVENTION ENTRE L’UNIVERSITE D’ÉTAT DE LOUISIANE
&
L’AMBASSADE DE FRANCE

Accords de coopération franco-louisianais

- Attendu que Louisiana State University (LSU), représentée par le Chancelier, d’une part, et le ministère des Affaires étrangères (MAE) et le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (MESR), représentés par l’Ambassadeur de France aux États-Unis, d’autre part, sont conscients du rôle important que joue la langue française dans l’État de Louisiane et de la nécessité de maintenir la coopération éducative et universitaire à un niveau élevé,

- Attendu que LSU et l’Ambassade de France reconnaissent le besoin de fournir des ressources, de la recherche et des outils pour l’enseignement du français dans les écoles, en particulier dans les programmes d’immersion en français, ainsi que de faciliter les échanges universitaires entre LSU et les établissements d’enseignement supérieur français,

- Attendu que LSU et l’Ambassade de France conviennent d’accorder leur soutien au Centre de recherche et de formation (CRF/FEP) situé dans la faculté d’éducation à LSU,

- Attendu que l’Ambassade de France soutient au sein des universités américaines le développement de centres pluridisciplinaires dont la vocation est de promouvoir le développement de relations académiques franco-américaines,

- Attendu que le Centre d’études françaises et francophones (CEFF), supervisé par le bureau de la recherche et du développement économique à LSU, est reconnu par l’Ambassade de France en tant que centre pluridisciplinaire d’excellence,

- Attendu que LSU souhaite élargir sa coopération avec le MAE et MESR en s’appuyant sur un Centre d’excellence visible et dynamique capable d’identifier parmi ses meilleurs départements ceux qui expriment un intérêt pour la France,

- Attendu que LSU et l’Ambassade de France conviennent d’accorder leur soutien au CEFF en tant que centre d’excellence,

- Attendu que l’objet de cet accord est d’élargir les relations avec LSU, ajoutant d’autres secteurs de l’université pour développer recherche et collaborations en identifiant des domaines d’intérêt, promouvant les mobilités étudiantes et fournissant des expériences éducatives enrichissantes pour les deux parties, à travers un point de contact centralisé,

Le présent protocole d’accord énumère les principes de la coopération entre LSU et l’Ambassade de France.

Section 1 : Objectifs

Article 1 – Champs d’application
Selon les termes de cet accord, les signataires s’engagent à favoriser l’émergence de coopérations pluridisciplinaires entre les différentes facultés de LSU et celles des universités françaises pour promouvoir la recherche, la collaboration scientifique et soutenir l’excellence des programmes académiques.

Article 2 – Développement des échanges universitaires
LSU et l’Ambassade de France s’accordent à renforcer leur coopération afin d’encourager les échanges et partenariats universitaires dans une perspective interdisciplinaire.

Article 3 – Objectifs et responsabilités de LSU
Les objectifs et les responsabilités de LSU sont les suivants :
a. établir un point de contact pour identifier les opportunités de recherche et d’enseignement en partenariat,
b. identifier les priorités de collaboration,
c. participer à la promotion de ces projets collaboratifs,
d. promouvoir et participer à toute initiative favorisant l’acquisition et l’usage de la langue française par les étudiants, à tous les niveaux d’enseignement.

Article 4 - Objectifs et responsabilités du CRF/FEP
Les objectifs et les responsabilités du CRF/FEP, sont les suivants :
a. fournir des ressources pour les enseignants de la Louisiane et participer à leur formation initiale et continue,
b. servir de centre pilote de développement d’un programme de certification complémentaire pour les enseignants louisianais en immersion française,
c. participer à des activités de recherche sur l’enseignement du français et les programmes d’immersion en français et en diffuser les résultats,
d. participer à l’organisation et à la mise en place d’ateliers pédagogiques, de stages, de séminaires, de colloques, de recherche et de groupes de travail pour diffuser les meilleures pratiques pédagogiques pour l’enseignement de la langue française et des cultures francophones,
e. participer au développement des programmes et des méthodes pour les enseignants américains de français, en coopération avec la faculté d’éducation de LSU et avec le département d’éducation de Louisiane (LDOE).

Article 5 - Objectifs et responsabilités du CEFF
Les objectifs et les responsabilités du CEFF sont les suivants :
a. Le CEFF s’engage sur une base annuelle auprès du Service de coopération et d’action culturelle, dans un document détaillant comment il compte :
- valoriser la position de la France au sein des études européennes,
- promouvoir les relations franco-américaines par des programmes d’enseignement et de recherche interdisciplinaires,
- encourager les partenariats public/privé et la recherche avec la France,
- innover dans le domaine des activités hors campus pour développer l’intérêt des étudiants pour les études en France.
b. Les langues et cultures d’héritage francophone sont d’un intérêt particulier aux côtés d’autres domaines d’intérêt à explorer conjointement comprenant, sans s’y limiter, les échanges dans les secteurs :
- des politiques sociales et éducatives,
- de l’administration publique,
- de l’énergie,
- de l’économie et du commerce,
- de l’étude des enjeux des zones côtières,
- des ressources humaines,
- du droit civil.

Section 2 : Modalités de mise en œuvre

Article 6 – Contributions de l’Ambassade de France
L’Ambassade de France, représentant le MAE et le MESR, sous réserve de la disponibilité des fonds nécessaires, s’engage à :
a. soutenir le FEP dans le développement de ressources et de programmes et dans la promotion de ses activités au travers d’un Expert Technique International nommé au Consulat général de France à La Nouvelle-Orléans et affecté auprès du LDOE,
b. soutenir le CEFF en tant que membre du réseau des centres d’excellence de l’ambassade de France selon les accords spécifiques qui définissent désormais ce réseau.

Article 7 – Contributions de LSU
Par cet accord, LSU s’engage à :
a. permettre l’accès aux équipements de LSU pour des événements organisés par le FEP et le CEFF,
b. financer le fonctionnement du FEP et du CEFF,
c. encourager le développement des activités du FEP et du CEFF.

Article 8 – Mobilités étudiante et enseignante
Les mobilités étudiante et enseignante feront l’objet d’un accord international distinct. Les accords financiers y afférant seront agréés entre les parties prenantes avant mise en œuvre. Toute demande concernant de tels accords devra être adressée au bureau des programmes internationaux de LSU.

Section 3 – Programmation, évaluation et dispositions finales

Article 9 – Programmation
Le FEP et le CEFF présentent leurs programmes d’activités pour l’exercice à venir (janvier à décembre) au CGNO, en septembre, avant les réunions annuelles de programmation avec l’Ambassade de France.

Article 10 – Évaluation
Le FEP et le CEFF établissent chacun, à l’attention de l’Ambassade, à travers le CGNO, un rapport d’activités selon le calendrier indiqué chaque année par le conseiller culturel. Ce document, narratif et budgétaire, couvre l’année civile (janvier à décembre). Le versement du soutien financier intervient après l’approbation par le conseiller culturel de l’ambassade du compte-rendu détaillé pour l’année civile précédente et d’une programmation chiffrée pour l’année à venir.

Article 11- Traduction
Ce protocole d’accord est rédigé en français et en anglais, chacune des versions faisant foi.

Article 12 – Durée et renouvellement
Cette convention constitue l’accord dans son intégralité entre les deux signataires. Il n’existe aucune entente, aucune déclaration, aucun accord, oral ou écrit, qui ne soit pas mentionné dans le présent document. Aucune révision, aucun consentement, aucune renonciation aux termes de l’accord n’engagera l’un ou l’autre des signataires, sauf accord écrit et signé par ces derniers. Ce protocole entre en vigueur le jour de sa signature pour une durée de quatre ans. A la fin de cette période, il peut être renouvelé avec l’autorisation expresse et écrite du Chancelier de LSU et de l’Ambassadeur de France pour le Ministère des Affaires étrangères et pour le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Word - 2 Mo
Accord de coopération entre LSU et l’Ambassade de France à Washington - version française
(Word - 2 Mo)
Word - 2 Mo
Agreement between LSU and the Embassy of France in Washington - english version
(Word - 2 Mo)

Dernière modification : 01/08/2016

Haut de page